AMBIO

AMBIO

Aires Marines et Biodiversité en Nouvelle-Calédonie

Administrateurs du site, fournisseurs de données

Ifremer Nouvelle-Calédonie

Contexte

Les Aires Marines Protégées (AMP) ainsi que les sites inscrits au Patrimoine Mondial de l'UNESCO placent la Nouvelle-Calédonie au premier plan des territoires français d'outremer en matière de conservation de la biodiversité marine et des ressources associées. Ces différents espaces font l'objet d'une évaluation périodique de leur efficacité. Pour les sites inscrits au Patrimoine Mondial, il est nécessaire d'apporter la preuve du maintien de l'intégrité du patrimoine naturel en série.

 

La publication du Code de l'Environnement et la création de trois catégories d'AMP dont les Aires de Gestion Durable des Ressources dotées d'un plan de gestion confirment la nécessité de pouvoir suivre à la fois l'état de la biodiversité, des ressources et les pressions anthropiques qu'elles subissent. Le territoire est par ailleurs le siège de mutations démographiques considérables, de nature à modifier et augmenter les impacts anthropiques dans certaines zones.

 

En Nouvelle-Calédonie, depuis 2007, des techniques de vidéo sous-marine haute définition ont été mises au point, permettant de suivre facilement dans le temps la biodiversité sous-marine, habitats et espèces vagiles, dans des zones étendues. Plus de 1500 stations ont été enregistrées à ce jour dans les lagons de Nouvelle-Calédonie. Cette technique offre la possibilité

Le projet PAMPA, financé par le Ministère de l'Ecologie, l'Agence des AMP et l'IFRECOR, et qui impliquait gestionnaires et scientifiques a permis de tester et valider des indicateurs pour l'évaluation de la gestion des AMP (http://wwz.ifremer.fr/pampa) à partir de nombreux jeux de données sur la biodiversité, les ressources, les usages et la gouvernance, et ce pour des AMP Méditerranéennes et outremer dont les réserves du Grand Nouméa. Les outils nécessaires à la production et l'interprétation d'indicateurs ont été développés en parallèle et sont opérationnels et disponibles.

Objectifs

Le projet vise à développer et mettre à disposition des collectivités et du gouvernement des outils qui leur soient utiles pour la prise de décision en matière de gestion de l'environnement marin. Par outils, on entend :

- des méthodologies d'observation appropriées pour des suivis de terrain qui s'inscrivent dans le temps

- des outils de calcul, de représentation graphique et d'analyse permettant à partir des données de suivi de produire des diagnostics sur l'état et l'évolution de la biodiversité, au regard des pressions subies et notamment celles des usages, et ce dans l'optique d'apprécier la performance des stratégies de gestion des ressources et de conservation de la biodiversité.

Partenaires

Ifremer, Direction de l'Environnement de la Province Sud de Nouvelle-Calédonie, WWF

Plus d'informations

 

 

 

Revenir à la liste











Toont 1 - 10 van 15 resultaten.
Artikelen per pagina 10
van 2