Référentiel spatial des provinces nord et sud de Nouvelle-Calédonie

Date(s) (Création)
(Révision)
(Publication)
(Révision)
Auteur(s):
Point de contact(s): Dominique Pelletier, Thomas Schohn
Affiliation(s) 1 : Ifremer
Éditeur(s): Sextant
Crédit Atlas des récifs coraliens de Nouvelle-Calédonie. S. Andrefouët & D. Torres-Pulliza - IRD
Identifiant IFR_NEW_CAL_AMBIO_REF_SPATIAL
Résumé Ces données décrivent l'espace maritime des provinces nord et sud de Nouvelle-Calédonie en fonction des caractéristiques environnementales, des limites des statuts de protection réglementaires et selon les usages qui y sont pratiqués.

L'élaboration de ce référentiel s'inspire du travail réalisé dans le projet PAMPA (Pelletier et al. 2011), en le généralisant de manière à permettre une emprise géographique plus grande (Grande Terre), et à prendre en compte de manière systématique les habitats et types géomorphologiques des fonds marins, les usages, les statuts de protection et territoires à enjeux, ainsi que les zones de surveillance.

La structure de ce référentiel est basé sur un niveau de base intitulé "SITE".

La terminologie utilisée pour la classification et la symbologie des sites, ainsi que la méthode utilisée sont décrites dans le document "Méthodologie de construction d'un référentiel spatial à l'échelle de la Nouvelle-Calédonie - C. Gonson, D. Pelletier" disponible dans la section "ressources en ligne" de cette fiche de métadonnées.
Mots-clés Régions maritimes, référentiel spatial, usages, Lagon, Aire Marine Protégée, Patrimoine Mondial, Open Data, Nouvelle-Calédonie
Généalogie Donnée créée à partir de l'Atlas des récifs corallien de Nouvelle-Calédonie (Andréfouët S., Torres-Pulliza D, 2004, Atlas des récifs coralliens de Nouvelle-Calédonie, IFRECOR Nouvelle-Calédonie, IRD, Nouméa, Avril 2004, 26 p + 22 planches) dont les unités spatiales de base ont été croisées avec des critères environnementaux et des critères liés aux usages s'y exerçant.

Ajouté à cela, les limites des réserves marines et des zones inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Enfin, la
Utilisation Restriction liée à l'exercice du droit moral.