Manche-Gascogne - 500m - Energie cinétique à la surface de l'océan

Date(s) (Publication)
Auteur(s): ,
Point de contact(s): Roche Amélie
Affiliation(s) 1 : IFREMER
2 : Cerema
Crédit IFREMER-DYNECO
Identifiant MANGA500_KINETIC_ENERGY_AT_SURFACE
357d72f4-855d-43de-8370-40ff8e4d9542
Résumé Cette climatologie à la résolution spatiale de 500 mètres a été établie à partir des archives de série temporelles issues du rejeu hydrodynamique réalisée avec le modèle MARS 3D et la librairie AGRIF le long de la façade atlantique française. La variable mise à disposition est l'énergie cinétique induite par les courants marins résultant de la marée, des différences de densité, et de l'action des vents. La formule mathématique utilisée pour l'énergie cinétique est 0.5mv², m étant la masse volumique de l'eau de mer (1027 kg.m-3) et v la vitesse des courants.Les valeurs sont exprimées en N.m-2 (Newton par mètre carré). Le niveau vertical considéré est la surface de l'océan.
Mots-clés Caractéristiques géographiques océanographiques, courants, énergie cinétique, climatologie, hydrodynamique, modélisation, océanographie, Manche, Gascogne, France
Généalogie Cette climatologie a été établie à partir de la base de donnée hydrodynamique issu d'un rejeu hydrodynamique réalisé avec le modèle MARS3D et la librairie AGRIF (V10.10) le long de la façade atlantique française à la résolution spatiale de 500m, à la résolution vertical 40 niveaux sigma généralisés, et à la fréquence horaire. Cette base de donnée est maintenue et mise à jour par l'unité de recherche DYNECO de l'Ifremer. Tous les fichiers horaires ont été pris en compte dans les calculs
Utilisation Restriction liée à l'exercice du droit moral.
Etendue temporelle 2010-01-01 - 2015-12-31