Estimations de captures accidentelles de petits cétacés à partir des échouages

Date(s) (Création)
Commanditaire(s): UMS PELAGIS
Point de contact(s): Hélène Peltier
Fournisseur(s): Michele Salaun
Affiliation(s) 1 : UMS PELAGIS
Crédit UMS PELAGIS
Identifiant DCSMM2018_PELAGIS_BYCATCH_STRANDINGS
Résumé Les estimations obtenues permettent d’inférer à partir du nombre d’animaux échoués et signalés, le nombre total d’animaux morts en mer par capture accidentelle. Il est calculé pour les dauphins communs et les marsouins communs. Cette estimation est obtenue en tenant compte de la probabilité de flotter d’un animal mort en mer, des conditions de dérive en mer des animaux qui vont déterminer la probabilité de s’échouer sur une côte, et de la probabilité qu’un échouage soit signalé au Réseau National d’Echouage.
Mots-clés Habitats et biotopes, D1: Biodiversité, AES : Analyse Economique et Sociale, Carpe Diem, National, Golfe de Gascogne, Manche mer du Nord, Observation directe, Captures accidentelles ; pression ; mortalité ; échouages ; cétacés
Généalogie Les données utilisées sont les données d’échouages de cétacés le long des SRM GDG, MC et M-mdN. Elles sont collectées depuis 1970 par les réseaux d’échouages français et britanniques. En France les données sont collectées par un ensemble de plus de 400 correspondants, bénévoles ou salariés de structures associatives ou gouvernementales sur l'environnement. Ils sont formés par l'observatoire Pelagis, et appliquent un protocole standardisé décrit dans Van Canneyt et al., 2015 (disponible à
Utilisation Pas de limitation d'accès au public
Etendue temporelle 1990-01-01 - 2015-12-31