Indicateur IBC

Date(s) (Création)
(Publication)
Propriétaire(s): MEEM / DGPR
Fournisseur(s): CEREMA / Direction Technique Eau, Mer et Fleuves
Crédit CEREMA
Identifiant FR-177-606-654-0017-N_ibc_france_S
Résumé L'indicateur IBC représente le degré d'Intensité du Bâti situé dans les zones basses sous les niveaux marins centennaux actuels (ZBNM100) et dans les communes ayant fait l'objet d'un Arrêté de catastrophes naturelles d'origine marine.
La représentation cartographique de cet indicateur est discrétisé en 6 classes selon un algorithme utilisant la moyenne de chaque classe pour répartir dans toutes les classes les données de façon équilibrée. Une 7ième classe a été rajoutée (classe de valeur 0). Elle correspond aux communes n'ayant soit aucun bâtiment soit aucune catastrophe naturelle recensée dans ces zones basses. La distribution des valeurs de l'indicateur IBC pour les ZBNM100 se répartit comme suit :
* classe 0 : valeur IBC [0;1[
* Classe 1 : valeur IBC [1;100[
* Classe 2 : valeur IBC [100;300[
* Classe 3 : valeur IBC [300;700[
* Classe 4 : valeur IBC [700;1400[
* Classe 5 : valeur IBC [1400;3300[
* Classe 6 : valeur IBC [3300;10400[
Mots-clés indicateur, vulnérabilité, risques, littoraux, zones basses, Zones à risque naturel, AES : Analyse Economique et Sociale, National
Généalogie Le principe retenu pour construire l'indicateur IBC a été le suivant : multiplication du nombre de bâtiments situés dans les ZBNM100 (et les ZBNM100 + 1m) de chaque commune littorale par le nombre de catastrophes naturelles d'origine marine.
Les données utilisées pour la réalisation de l'indicateur IBC sont :
* l'indicateur "Zones basses"
* l'indicateur "Enjeux - Nombre de bâtiments dans les zones basses"
* l'indicateur "Arrêtés de reconnaissance de l'état de catastrophes naturelles"
Remarque :
Utilisation Restriction liée à l'exercice du droit moral.