RESCO 2 (Réseau de Surveillance Planifiée des Organismes pathogènes de l’huître creuse 2)

Date(s) (Création)
Gestionnaire(s): Fleury Élodie
Point de contact(s): Fleury Élodie
Affiliation(s) 1 : Ifremer, LER Morbihan Pays de Loire
Crédit Producteurs de données : Les suivis in situ, ainsi que la saisie des données dans la base Quadrige² des données recueillies sont réalisés par les agents Ifremer des Laboratoires côtiers Environnement Ressources (LER-MPL, LER-N, LER-BN, LER-BO, LER-PC, LER-AR, LER-LR), et du laboratoire PFOM-LPI (station d’Argenton) de Brest. La coordination, la gestion du site internet et l’analyse et la diffusion des résultats, seront assurées à partir du laboratoire LER-MPL de La Trinité sur Mer. Les analyses diagnostiques de laboratoire en pathologie sont réalisées : - par un réseau de laboratoires agréés pour la recherche de l’herpès virus OsHV-1 et de la bactérie Vibrio aestuarianus en biologie moléculaire, - par un réseau de laboratoires agréés en histologie pour la recherche d’agents infectieux réglementés en histo-cytologie
Identifiant FR-DCSMM-PDS
Résumé Création en 2015, faisant suite au RESCO mis en place en 2009, et au REMORa mis en place en 1993.

En 2015, la structure et le fonctionnement de l’ancien réseau RESCO a été utilisée afin d’appliquer une surveillance planifiée sur les huîtres creuses. Plus précisément, les lots sentinelles utilisés par le réseau, représentant 3 classes d’âge (6 mois, 18 mois conservés de l’année précédente et 30 mois conservés de l’année précédente) sont suivis régulièrement (fréquence bi-mensuelle à mensuelle) tout au long de l’année sur 12 sites ateliers nationaux (correspondant aux sites anciennement RESCO). Lors de chaque passage, des dénombrements sont effectués afin d’évaluer le taux de mortalité, et différents types d’analyses diagnostiques de laboratoire seront réalisés :
- au temps initial, les nouveaux lots de naissain (Naissains Standardisés Ifremer) subiront des analyses spécifiques par PCR afin de rechercher les agents infectieux potentiellement présents (OsHV-1 et Vibrio aestuarianus) mais aussi des analyses non spécifiques (histologie, bactériologie classique ) pour la détection éventuelle d’autres agents pathogènes
- pour la détection de maladies émergentes, les premiers lots moribonds détectés pour chaque classe d’âge, pour chaque site, subiront des analyses diagnostiques de laboratoire spécifiques (PCR OsHV-1 et Vibrio aestuarianus) et non spécifiques (histologie) afin de déceler le plus précocement possible d’éventuelles maladies émergentes sur ces lots sentinelles
- pour la détection de maladie exotique, en l’absence de hiérarchisation des maladies exotiques des huîtres creuses disponible, le parasite Mikrocytos mackini a été choisi pour être surveillé car l’infection par ce parasite est réglementée au niveau européen, sur l'un des sites du RESCOII (Loix en Ré) identifié préalablement comme un site à risque vis à vis de l'introduction de ce parasite.
Parallèlement à ces suivis de mortalités et ces analyses diagnostiques de laboratoire, chaque site est équipé de sonde permettant l’acquisition de paramètres environnementaux (température, pression, salinité) à haute fréquence.

Les différents résultats sont bancarisés dans la base Quadrige², et sont disponibles pour les différents acteurs concernés. Le réseau est adossé à un site internet dédié permettant la diffusion des objectifs, des protocoles et des résultats, et sera mis à jour tous les mois. Parallèlement, des bulletins d’information synthétisant les résultats obtenus sont diffusés par mail tous les mois aux services de l’Etat.
Mots-clés Réseau, Surveillance, Mollusques, Mortalité, Pathologie, Réglementation, Installations de suivi environnemental, National, Pas d'espace particulier concerné, D9: Questions sanitaires, Observation directe, Observation par point, CDS-IS-SISMER, /Biologie marine/Organismes pathogènes, /Biologie marine/Bivalves, /Observations in-situ/Réseaux, Dispositifs de surveillance
Information Maître d'ouvrage :
Direction générale de l’alimentation (DGAL)

Maître d'œuvre :
Ifremer

Financeur(s) :
DGAL
Généalogie L'année 2015 est une année de transition initiant l’évolution des modalités de surveillance de la santé des mollusques marins mise en œuvre par l’Ifremer. Le dispositif de surveillance constitué de 4 axes répond à deux objectifs.
Trois axes sont mis en place pour répondre au premier objectif .
La surveillance planifiée des mortalités et des maladies de l’huître creuse Crassostrea gigas s’appuyant sur le réseau RESCO 2.
La surveillance planifiée des mortalités et des maladies de la moule bleue
Utilisation Gratuit