Migration post-reproduction de tortue verte Chelonia mydas dans le Sud-Ouest de l'océan Indien en fonction leur zone d'alimentation située ou non dans une AMP (Aire Marine Protégée).

Date(s) (Création)
Point de contact(s): Ifremer / Ifremer Reunion delegation, Claire JEAN
Affiliation(s) 1 : Kélonia
Crédit TORSOOI : Kelonia/Ifremer
Identifiant FR-330-715-368-00362_IFR_DOI_TORSOOI_Migration_CM_SOOI_site_alim
Résumé Ces déplacements représentent des migrations de tortues vertes balisées après leur reproduction. On regarde ici la relation entre site final de migration et la présence d'une AMP, et ce quelque soit le site de départ (endroit où la balise Argos est posée) : Europa, Glorieuses, Juan de Nova, Mayotte, Mohéli, Mozambique et Tromelin.
Ici seules les tortues ayant finalisé leur migration (ayant passé plus de 10 jours sur leurs zones d'alimentation) sont représentées.
Ces suivis ont eu lieu dans le cadre des projets "DYMITILE" Kélonia / Ifremer.
Mots-clés océan Indien, La Réunion, Europa, Tromelin, Mayotte, Glorieuses, Mozambique, Juan De Nova, Mohéli, Migration tortues marines, Chelonia mydas, tortues vertes, AMP, Répartition des espèces
Généalogie Les trajets sont construits en reliant les points GPS transmis par les balises Argos fixées sur la carapace des tortues avant de les relâcher. La succession des points acquis a été nettoyée et le trajet a pu être identifié. Deux couches sont ici associées : le trajet (ligne) et la localisation de le dernière émission de la balise Argos (point).
Pour plus d'information sur le traitement des données, voir Bourjea et al, 2013. Rapport DYMITILE
En téléchargeant les données, l'ensemble des cartes du
Utilisation Restriction liée à l'exercice du droit moral.