Zones d'intérêt (potentiel extractif) en Mer du Nord, Manche et Atlantique.

Date(s) (Création)
Auteur(s): , ,
Affiliation(s) 1 : Ifremer - Géosciences Marines
2 : IFREMER
Éditeur(s): Ifremer - Géosciences marines
Crédit Ifremer
DOI 10.12770/82bc9398-d2ea-47cb-b721-c2098adedb96
Résumé Zones d'intérêt pour l'exploitation de matériaux marins déterminées selon leur potentiel extractif. Le potentiel est gradué de 0 (potentiel le plus faible) à 4 (potentiel le plus fort). La méthode se base sur l'analyse de carottages, de données morphologiques et de données sismiques (cartes d'isopaques).
Mots-clés Granulats marins, Potentiel, Données ouvertes, Open Data, Manche, Atlantique, Mer du Nord, France, Géologie, Sédimentologie, Géophysique, Ressources minérales
Information Pour plus de renseignements se reporter au site http://sextant.ifremer.fr/fr/web/granulats-marins
Généalogie Le potentiel extractif correspond aux zones où l’épaisseur et la nature des sédiments peuvent présenter un intérêt en terme d'extraction de matériaux marins.

Le premier critère permettant de définir l’intérêt d’une zone vis-à-vis de l’extraction est l’épaisseur de la couverture sédimentaire. Trois sources de données ont été prises en compte dans l’établissement de ce critère :
- les profils de sismique-réfléxion qui apportent une information fiable sur l’épaisseur de la couverture sédimentaire
Utilisation Restriction liée à l'exercice du droit patrimonial.