Evaluation du volume d'eau de ballast rejeté dans les ports français en 2009

Date(s) (Création)
(Publication)
Auteur(s):
Utilisateur(s): Agence des aires marines protégées
Identifiant US_MET_DCSMM_estimation_rejet_eaux_ballast_par_port_2009_Bidet_pt_wgs84
Résumé Evaluation réalisée en juin 2010 par le Capitaine Pierre Henri Bidet (Conseiller et expert technique, MEEDDM/DGITM/DST/PTF4) et fournie à l'AAMP dans le cadre de l'évaluation initiale DCSMM des vecteurs d'introduction et des impacts des espèces marines non indigènes.
L'évaluation est réalisée à partir des chiffres publics produits par la direction des services de transport du MEEDDM sur les entrées/sorties des ports français à partir des données des autorités portuaires. Les rejets d’eaux de ballast correspondent essentiellement à des opérations d’équilibrage des navires qui chargent des marchandises dans des ports français (export). Voir la partie généalogie pour la méthodologie de calcul des volumes d'eaux déballastées.
Description des champs de la table attributaire :
REGION : sous-région marine DCSMM
PORTS : nom des ports français concernés par l'étude ;
T_EXP_VS : tonnage exporté par la filière vrac sec ;
VS_EAB40 : estimation tonnage d'eau déballastée par la filière vrac sec, 40 % de T_EXP_VS ;
T_EXP_VL : tonnage exporté par la filière vrac liquide ;
VL_EAB30 : estimation tonnage d'eau déballastée par la filière vrac liquide, 30 % de T_EXP_VL ;
T_EAB_total : estimation du tonnage total d'eau déballastée par port, VS_EAB40+VL_EAB30.
Mots-clés eaux de ballast;transport maritime;port;déballastage;espèces non indigènes; activités portuaires, Installations de suivi environnemental
Généalogie Suivant les filières, les flux de navires entrant et sortant sont mesurés en tonnes, en nombre de conteneurs ou en nombre de passagers.

Les rejets d’eaux de ballast correspondent essentiellement à des opérations d’équilibrage des navires qui chargent des marchandises dans des ports français (export). Leur évaluation, nécessairement approximative, est effectuée en première analyse compte tenu des hypothèses suivantes :

a) Filières passagers, véhicules routiers et conteneurs
Les navires
Utilisation pas de limite d'utilisation