Isopaques de couverture indifférenciée en Mer du Nord, Manche et Atlantique

Date(s) (Création)
Auteur(s): , ,
Distributeur(s): Menier David
Affiliation(s) 1 : Ifremer - Géosciences Marines
2 : IFREMER
3 : Université de Bretagne Sud
Éditeur(s): Ifremer - Géosciences Marines
Crédit Ifremer, Université de Bretagne Sud, Université de Bordeaux I
DOI 10.12770/c841ca37-b414-4c51-ad6a-16bc34e8cf6f
Résumé Synthèse sur les épaisseurs de la couverture sédimentaire meuble (type indéterminé) sur les façades Mer du Nord, Manche et Atlantique à partir de la compilation des données de l'Ifremer, l'Université de Bretagne Sud et de l'Université de Bordeaux I.

Les données sont restituées sous la forme :
- de lignes,
- de polygones qui délimitent des surfaces représentant les classes d'intervalles des isopaques de la couverture sédimentaire indifférenciée. Ces surfaces ont été fermées arbitrairement pour le calcul des volumes.
Mots-clés Granulats marins, Isopaques, Données ouvertes, Open Data, Manche, Atlantique, France, Géologie, Sédimentologie, Géophysique, Géologie
Information Références bibliographiques :

- BELLEC V. (2003) – Évolution morphostructurale et morphosédimentaire de la plate-forme aquitaine depuis le Néogène. Université de Bordeaux I, Thèse d’Université N° 2762.
- MENIER D. (2004) – Morphologie et remplissage des vallées fossiles Sudarmoricaines : apport de la stratigraphie sismique. Thèse de l’Université de Rennes I.
- ESTOURNES G. (2011) – Architectures et facteurs de contrôle des bassins quaternaires immergés du précontinent armoricain : exemples de
Généalogie Les données d'épaisseur proviennent :
- de la numérisation de cartes isopaques publiées (sous forme de carte ou dans des travaux scientifiques type thèse de doctorat)
- de données d'épaisseurs sous forme numérique transmises par les partenaires
- du dépouillement et de l'interprétation des données de sismique réflexion (profil papier)
Utilisation Restriction liée à l'exercice du droit patrimonial.