Cartographie des champs de blocs du Parc naturel marin d’Iroise (2010)

Date(s) (Création)
(Publication)
Commanditaire(s): Christian Hily
Affiliation(s) 1 : LEMAR – IUEM (UBO)
Crédit LEMAR – IUEM (UBO)
Identifiant PN_ATL_LEMAR_Carte_blocs_PNMI_pol_wgs84.shp
Résumé Le terme "champs de blocs" couvre les zones de blocs des plus bas niveaux de l'estran découvrant aux basses mers. Il ne font pas partie véritablement du médiolittoral mais de ce que l'on définit désormais comme la frange émergée (ou émergente ou encore partie supérieure) de l'infralittoral. De manière plus générale, les champs de blocs, constitués par la fragmentation des roches en place, sont situés au pied de falaises rocheuses ou entre les pointes rocheuses et platiers. Ils ne sont accessibles à pied que lors de coefficients de marée supérieurs ou égaux à 95.
Les champs de blocs abritent naturellement une biodiversité élevée du fait de leur situation en bas d’estran, mais leur richesse faunistique et floristique dépend aussi beaucoup du type architectural de l’habitat. Trois grandes catégories de champs de blocs sont distinguées : les blocs sur sédiments, les blocs sur roche en place et les blocs sur blocs.
Mots-clés Champ de bloc, biocénose, fond dur médiolittoral, Parc Naturel Marin, Mer d'Iroise, Habitats et biotopes
Information Typologie de l'habitat:
Natura 2000 : 1170 (1170_9).
EUNIS (2004) : A1.2142
REBENT (2008): P14
Généalogie Lejart M., Larzillière A., Hily C. (2010). Etude des herbiers et des champs de blocs du Parc naturel marin d’Iroise: cartographie et caractérisation de l’état de conservation. 184pp.
Utilisation Restriction liée à l'exercice du droit moral.