Vie introduite dans les ports

Date(s) (Création)
Point de contact(s): Ruellet Thierry, Breton Gérard
Affiliation(s) 1 : GEMEL
2 : Port vivant
Crédit Producteurs de données : GEMEL, Port vivant
Identifiant FR-DCSMM-PDS-VIP
Résumé Le projet VIP vise à répondre à une partie de l’action VI Seine-Aval identifiée dans l’appel à projets : rôle des transports maritimes et fluviaux dans les processus de dissémination des espèces exotiques, et probabilité de naturalisation des espèces introduites dans le cadre des changements globaux. Notre proposition explore en effet la partie macroscopique aquatique de cette action, que ce soit au niveau des algues, de l’épifaune, de l’endofaune benthique ou de l’ichtyofaune. Elle ne s’intéresse pas en revanche aux espèces microscopiques ni aux espèces terrestres.
Mots-clés Espèces non indigènes, ports, Rouen, Havre, Port-Jérôme, Le Havre, Antifer, ballast, transports maritimes, Installations de suivi environnemental, Manche mer du Nord, Pas d'espace particulier concerné, D1: Biodiversité, Observation directe, Observation par point, Piégeage, capture
Information Maître d'ouvrage :
GEMEL, Port Vivant
Maîtres d'œuvre :
GEMEL, Port Vivant

Financeur(s) :
l'État, l'Agence de l'Eau Seine-Normandie, les Grands Ports Maritimes du Havre et de Rouen, les Conseils Régionaux de Basse et Haute-Normandie, les Conseils Généraux du Calvados, de Seine-Maritime et de l'Eure, l'Association Syndicale de l'Industrie et du Commerce pour l'Environnement Normand, l'Union des Industriels de la Chimie - Normandie
Généalogie 2007 : Début projets Seine-aval 4
Dec 2011 : Fin travaux de recherche
2012 : Fin projets Seine-aval 4


Nombre de points d'observation ou de mesure :
- Pêches au casier : 9 sites du Havre suivis chaque mois pendant 1 an (maillage 3mm).
- 9 bassins portuaires du Havre explorés via des prélèvements à la benne Van Veen ou des quadrats en mai 2011. (Seuls les crustacés ont été identifiés pour le moment)
- 70 plongées
Utilisation Conditions inconnues