Distribution des herbiers de Zostera noltii et Zostera marina sur l’île de Ré. Etat 1920

Date(s) (Création)
Auteur(s):
Gestionnaire(s): P.-G. Sauriau
Distributeur(s): Ifremer
Commanditaire(s): P. de Beauchamp
Propriétaire(s): Ifremer
Point de contact(s): P.-G. Sauriau
Maître d'oeuvre(s): P.-G. Sauriau
Intégrateur(s): C. Curti
Utilisateur(s): Ifremer/CNRS
Affiliation(s) 1 : Caisse nationale des Recherches Scientifiques / Office central de Faunistique
2 : LIENSs, CNRS, Université de la Rochelle
Crédit Caisse nationale des Recherches Scientifiques / Office central de Faunistique : acquisition des données Caisse nationale des Recherches Scientifiques / Office central de Faunistique : P. de Beauchamp, chef de projet LIENSs-CNRS-Université de la Rochelle : Pierre-Guy Sauriau, Cécile Curti, numérisation et validation scientifique
Identifiant FR-330-715-368-00198-ifr-ZOSTERASPP-1920
Résumé La distribution des herbiers à Zostera marina Linné, 1753 et Zostera noltii Hornemann, 1832 a été cartographiée en août-septembre 1920 par des observations terrain de bionomie et reports manuels sur carte au 1 : 93000 environ. Cette carte est issue de l’article par de Beauchamp (1923) « Etudes de bionomie intercotidale les Iles de Ré et d’Yeu » publié dans les Archives de Zoologie Expérimentale et Générale sous la planche XVIII. Les prospections pédestres se sont limitées, sauf exceptions, à la zone de balancement des marées et ont concerné l’ensemble de la flore et de la faune des estrans. Cet article constitue une somme de connaissances floristiques et faunistiques de premier plan pour l’île de Ré, tout en n’étant pas un inventaire exhaustif des espèces observées. L’approche se veut descriptive et de bionomie afin de dresser à grands traits les associations faunistiques et floristiques des faciès rocheux et des faciès non rocheux des estrans rhétais. La répartition des zostères est détaillée p. 481-482 permettant de distinguer Zostera marina de Zostera nana Roth, 1827 aujourd’hui mise en synonymie de Zostera noltii puis p. 485-489 sont dressées les associations. Est également signalée la présence anecdotique d’une seule tâche à Zostera marina f. angustifolia sur les vasières du Fier d’Ars près d’Ars en Ré à un niveau marégraphique élevé.
Cette carte a été réutilisée par den Hartog (1997) « Is Sargassum muticum a threat to eelgrass beds ? » publié dans Aquatic Botany 58 p. 37 à 41. Fort inopportunément, l’illustrateur de la carte (voir la figure 1 de l’article) a confondu les trois codes « Vase », « Sable vaseux » et « Zostères » de la carte d’origine, en utilisant probablement une photocopie à faible contraste. Cela conduit l’auteur à fortement surestimer les superficies d’herbiers de Zostera marina sur Ré en 1920 aux détriments des simples vasières intertidales dépourvues de phanérogames ou couvertes d’herbier à Zostera noltii (cas du Fier d’Ars, de la Fosse de Loix et de Rivedoux).
Mots-clés Répartition des espèces, Pertuis charentais, Ile de Ré, 1920, 0 à +6m, Benthos, Phanérogames, Zostera marina, Zostera noltii, Zostera marina f. angustifolia
Information table attributaire : zostere_debeauchamps_1923_WGS : FID (identifiant), surf.ha (surface en hectare)
Généalogie Non renseignée
Utilisation Restriction liée à l'exercice du droit moral.