Evolution annuelle des paysages hydrologiques identifiés en Manche et Gascogne

Date(s) (Création)
Auteur(s):
Crédit Ifremer
Identifiant habitats_pelagiques_atlantique9mois
Résumé L'analyse statistique utilisée (Analyse en composantes principales suivie d’une méthode de classification) permet d’identifier des groupes communs à l’ensemble des mois et de décrire l’évolution de ces groupes au cours de l’année. Les données utilisées permettent de disposer de tables mensuelles présentant les paramètres sélectionnés, calculés sur toute la zone géographique à une résolution de 0.1°.

Cette méthode permet d’identifier 10 paysages hydrologiques présents à différentes périodes de l’année, et caractérisés par des conditions hydrologiques homogènes.
Mots-clés Caractéristiques géographiques océanographiques, paysages hydrologiques; habitats pélagiques
Information Grp 1
Zone du large (au delà des 100m), très eu influencée par les panaches dessalés, et non stratifiée, présente uniquement l'hiver et en début de printemps. Cette zone est également observée en novembre sur le talus, pour lequel la rupture de stratification est la plus rapide, avec des
températures de fond froides et une faible production phytoplanctonique en surface.

Grp 2
Eaux du large au mois de mai, en début de stratification avec présence du bloom printanier.

Grp 3
Zone de
Généalogie Afin de décrire les propriétés physiques influant sur la répartition spatiale des populations, des mesures in situ de salinité et de température sur toute la colonne d’eau sont utilisées.
Sur la façade atlantique, la climatologie BOBYCLIM (http://www.ifremer.fr/climatologie-gascogne/index.php) rassemble l’ensemble des mesures in situ collectées lors des campagnes océanographiques depuis plus d’un siècle.
Des estimations par interpolation verticale permettent d’obtenir des moyennes mensuelles
Utilisation Restriction liée à l'exercice du droit patrimonial.