L'évaluation de l'état écologique des eaux marines constitue une obligation communautaire au titre l'Art. 8. de la DCSMM. Cette évaluation doit être notifiée à la Commission européenne en même temps que la définition du bon état écologique (Art. 9) et les objectifs environnementaux (Art. 10).

Le travail de production scientifique à la base de cette évaluation de l'état des eaux marines (analyse des données, calculs, rédaction de rapports scientifiques) s'est tenu de janvier à octobre 2017. Il a mobilisé des chercheurs, ingénieurs de recherche et fonctions supports issus de nombreux organismes scientifiques et techniques : Ifremer, UMS Patrinat, CNRS, UMS Pelagis, BRGM, SHOM, ANSES, Cèdre, UBO.

Sur la base des rapports scientifiques, la coordination technique BEE (Ifremer) a rédigé les évaluations par descripteur et par sous-région marine qui figureront en annexe des documents stratégiques de façade (DSF). Ces évaluations ont fait l'objet d'une relecture par les pilotes scientifiques et de préconsultations avec les ST PAMM.

La version finale de l'évaluation des pressions et de l'état écologique des eaux marines a été mise à disposition des DIRM en juillet. Sur la base du calendrier prévisionnel, elle devrait être notifiée à la Commission avec plusieurs mois de retard entre juin et septembre 2019 (date de notification prévue par la directive : 15 octobre 2018).