Sur les traces des coraux d’eau froide du golfe de Gascogne : 8 jeux de données bathymorphologiques et géomorphologiques au 1 / 100 000

Date(s) (Publication)
Auteur(s): , ,
Affiliation(s) 1 : IFREMER
Crédit Ifremer
Identifiant
Résumé Les coraux d’eau froide, contrairement aux coraux tropicaux, n’ont pas besoin de lumière et peuvent se développer en profondeur. Les espèces constructrices comme Lophelia pertusa et Madrepora occulata ont une distribution mondiale et sont présentes de la Norvège à la Grèce sous forme de monts carbonatés ou de récifs. Menacés par l’évolution des conditions environnementales et les actions anthropiques, les coraux d’eau froide sont actuellement classés comme écosystème vulnérable par plusieurs institutions internationales. Dans les eaux européennes, les indicateurs pour mesurer l’impact des pêcheries et l’efficacité des mesures de protection manquent encore.
Le projet européen CoralFISH vise à étudier l’interaction entre les coraux, les poissons et les pêcheries par une approche écosystémique. Un des objectifs de cette étude est de caractériser leurs habitats à partir des formes géologiques des fonds marins. Dans le golfe de Gascogne, les associations de coraux se situent principalement sur les flancs et le long des chutes des canyons.
A l’occasion, un important travail d’acquisition de données à la mer s’est déroulé dans le cadre du projet européen CoralFISH soutenu par l’agence des Aires Marines Protégées (désormais OFB). Il a conduit à une cartographie bathymétrique moderne et à haute résolution de quatre segments de marge dans le golfe de Gascogne et à une analyse fine géomorphologique. Un atlas de 8 cartes au 1 / 100 000 rassemble ces informations pour quatre zones disctinctes (Bourillet et al., 2012). Il est composé de quatre cartes bathymorphologiques issus de Modèles Numériques de Terrain et de quatre cartes géomorphologiques obtenues par analyse géomorphologique semi-automatique. La méthode est décrite dans le paragraphe « généalogie » (de Chambure et al., 2013). Les données sont disponibles pour chaque zone sous forme de MNT au pas de 50 mètres pour les quatre cartes bathymorphologiques, et de contours vectoriels de classes géomorphologiques pour les quatre cartes géomorphologiques. Les quatre zones sont :
- Canyon de Blackmud au canyon de Douarnenez,
- Canyon de Penmarc’h au canyon de Saint-Nazaire,
- Canyon des Sables d’Olonne au canyon d’Ars,
- Canyon de Cap-Ferret au canyon d’Arcachon
Mots-clés Géologie, CoralFish
Généalogie Les données bathymétriques des sondeurs multifaisceaux des campagnes postérieures à 2008 sont traitées selon les étapes suivantes à l’aide du logiciel Caraïbes de l’Ifremer :
- Validation et épuration automatique et manuelle pour chaque profil d’acquisition ;
- Validation du recouvrement de données entre profils et campagnes, épuration complémentaire de données ;
- Sélection des profils selon leur niveau de qualité, les paramètres d’environnement sont pris en compte (niveau de bruit, célérité,
Utilisation Restriction liée à l'exercice du droit moral.

Restriction induite par l'existence dune licence.